Les différentes relances de recouvrement

Il existe plusieurs façons de rappeler un client en cas de retard de paiement et de récupérer son argent. L’oubli ou la négligence de paiement peut être évité en faisant des relances avant échéance. Cette méthode est très efficace pour encourager ses clients à régler leurs factures et à ne pas être en retard. Voici quelques techniques de relances pour anticiper le retard de paiement.

Relance par email

Il est nécessaire d’informer ses clients de la date butoir de l’échéance ou de règlement de la facture. Cela peut se faire par un envoi de simple message sur leur adresse email. Il est nécessaire de les renseigner avant même le dernier délai de l’échéance pour qu’il se prépare plutôt et pour éviter le retard. Si le client est informé plus tôt, il ne sera pas en retard dans ses paiements.

La relance par email est une technique de prévention pour anticiper le retard de paiement. Le message doit être rédigé de manière très courtoise pour ne pas froisser son collaborateur et partenaire commercial. Il ne faut pas oublier que même si on applique une stratégie de relance par courrier électronique, il faut éviter de contrarier ses clients et sauvegarder toujours une bonne relation commerciale avec eux. L’envoi du courrier électronique est la première relance de recouvrement pour Les mauvais payeurs.

La relance téléphonique

La relance téléphonique est la seconde méthode de recouvrement. Cette relance est effectuée une fois le délai de l’échéance est expiré. C’est un appel direct auprès des clients pour leur demander les raisons de leur retard de paiement. Dans cette situation, on demande une explication aux clients et trouver un terrain d’entente à l’amiable. Il est très important d’être excessivement poli et compréhensif lors du contact direct par téléphone et extrêmement précis avec le client. Un échange trop direct et agressif pourrait nuire à la relation commerciale avec le client.

La méthode de relance par téléphone est très efficace car on a au bout du fil directement le client. C’est un meilleur moyen pour obtenir une réponse rapide et connaître plus particulièrement les principales raisons de ce retard. Elle est plus efficace que l’envoi de courrier électronique.

Un client qui a oublié de payer ses factures n’est pas forcément un mauvais payeur. Il faut donc demander les raisons particuliers de ce retard et convaincre le client de payer ses factures.

Envoi de lettre de mise en demeure

La mise en demeure est un document présentant un avertissement à l’encontre du débiteur. On envoi la lettre de mise en demeure avec une reconnaissance de dette qui prouve que le débiteur a bel et bien accepté les termes de contrat et les sanctions y afférents. Au début, chaque jour de retard vaut une amende mais après quelques jours, quelques semaines ou quelques mois de retard, le créancier pourra engager une poursuite judiciaire à l’encontre du débiteur en cas de non-paiement de ses responsabilités financières.

Normalement, une lettre de mise en demeure avertie une personne de régler ses dettes à un délai précis. Une fois ce délai passé, la poursuite peut être engagé sauf si le créancier applique une méthode plus pacifique pour régler le problème.

Partager